Vacances

Publié le par Fabrice Guillet

Eh oui, il fallait important, voire capital, pour me sortir de mon hibernation (estination ?). Je l'ai trouvé avec l'urgence de vous dévoiler, comme le font tous les médias sérieux, la destination de vacances de nos élus locaux. Ne soupirez pas, vous mouriez d'envie d'avoir cette information.

Commençons par qui de droit, avec notre maitre bien aimé. Je ne surprendrai personne en annonçant qu'il a passé ses congés non pas à bronzer au bout du monde (à savoir la pointe du Finistère) mais en Corrèze, travaillant sur le projet du candidat de son choix (j'allais écrire "de son coeur", mais vu le candidat en question, je pense que faire appel à la raison est plus approprié).

Son premier adjoint, pendant ce temps, s'est préparé. Eh oui, si le maire devient ministre de la ville en mai prochain, qui donc va devoir prendre le relai ? Momo s'est donc attelé à son premier discours. C'est important d'être prévoyant quand on va peut-être devenir maire.

J'avoue, je ne connais pas l'ordre du protocole, je vais donc commettre quelques impairs en ne respectant pas l'ordre.

L'élu à la culture a travaillé cet été. Il a fait la tournée des principaux festivals afin de préparer la programmation culturelle sur la ville, voire un nouveau festival rien qu'à nous. Il a donc supervisé le festival du téléfilm érotique de Baume les Dames, le festival du théâtre rose (zut, j'ai pas d'idée spontanément pour le lieu !), le festival des chansons coquines de Petit Coeur-La Léchère…

L'élu au développement durable a pour sa part suivi son plan pluriannuel tel qu'il l'avait édifié sur les bancs de la maternelle. Il a peaufiné sa stratégie qui doit l'amener à la mairie de Colombes en 2014 (le maire actuel devenu ministre et son adjoint ne souhaitant pas poursuivre, il estimera avoir un boulevard devant lui), puis à la députation en 2017 et enfin un ministère.

L'élue à l'environnement a, pour sa part, profité de l'été et de l'opération "tranquillité vacances" pour s'introduire chez les Colombiens absents pour les débarrasser de tous produits nocifs à l'environnement.

J'ai assez envie de compléter cette liste par les élus dont personne ne sait ce qu'ils ont fait pendant l'été, pas plus que nous ne savons ce qu'ils font le reste de l'année.

Enfin, je ne résiste pas à évoquer le cas d'une élus de l'opposition, qui a fait une cure de désintoxication aux médias. En compagnie de sportifs retraités, d'éphémères stars de la chanson des années 80 et de candidats aux émissions de téléréalité, elle a tenté d'apprendre à vivre sans être suivie par une caméra à longueur d'année.

Comme vous le voyez au travers de ces quelques exemples, ce n'est pas facile, d'être élu !

 

 

Publié dans colomblog

Commenter cet article

Cathe 30/08/2011 15:11



Décapant l'humour estival, ça me fait une rentrée sourire !



Anne 22/08/2011 11:43



Hé bé t'es en forme, toi, dès le retour !


 






Fabrice Guillet 22/08/2011 12:28



En fait, j'avais eu l'idée quand j'étais loin vers chez tes parents. J'ai profité d'une pause dans la peinture (faites des enfants, qu'ils disaient… pff…) pour taper ça ce matin.