Pub locale

Publié le par Fabrice Guillet

En écrivant "pub locale", je pense à ces spots publicitaires aussi "cheap" que médiocres dans les cinémas pour des restaurants à proximité, du genre pizzéria…
Aujourd'hui, j'ai envie de valoriser quelques colombiens (oui, d'accord, quelques copains aussi, soyons honnête).
Comme je pense que vous êtes assez grands pour vous faire une opinion et pour découvrir ce qui mérite de l'être, je ne vais pas faire de grandes phrases. Juste quelques liens qui vont bien.
Je commence avec de l'opéra. Emmanuelle Naharro est passée par le conservatoire de musique de Colombes, par la maîtrise de radio france… Elle est soprano et je ne sais toujours pas comment elle fait pour chanter aussi bien. Il doit y avoir un truc magique, c'est pas possible autrement. Un jour, faudra que je demande à sa maman…
Vous pouvez aller voir Emmanuelle sur scène dans un spectacle intitulé Espana Juanita, au Tambour Royal à Paris. Entre le théâtre, l'opéra… Mes filles ont apprécié autant que moi.
Si vous n'avez pas envie de monter à la capitale en cette saison, pas de souci, Emmanuelle a sorti un cd avec deux musiciens pyrénéens (rien à voir avec les chocolats… enfin, je crois…). Vous pouvez écouter des titres sur leur site. Pour acheter le cd, vous pouvez m'envoyer un mail, je ferai le lien.
Dans un monde bien foutu, Emmanuelle jouerait dans une salle de Colombes. Je sais qu'elle a proposé ses services. Un jour, peut-être ouvrira-t-on sur le talent dont on dispose localement…
Toujours dans la catégorie "local", mais dans un style musical légèrement différent, je vous propose d'écouter Virgin Chapter. Le guitariste-chanteur-compositeur nous vient de l'extrême-orient de Colombes, à savoir qu'il est fossésjeannais (fossésjeannien ? En tout cas, il ne doit pas être fossésjeannois, ça porterait malheur aux superstitieux). Pas de souci pour télécharger l'album, mais pour l'exemplaire physique du cd… euh… z'avez qu'à me demander, je transmettrai. De toute manière, l'auteur des texte veille et elle viendra surveiller vos commentaires.
Tant qu'à rester dans le culturel, j'en profite pour faire de la pub pour la nouvelle publication d'un éditeur colombien. D'accord, l'auteur n'est pas de chez nous (s'il a déjà mis les pieds dans la ville, ça suffit pour que je lui fasse de la pub ?), mais la maison d'édition, elle, est bien locale. Le livre s'appelle "Les cendres d'Arsinoé". Il est écrit par Olivier Gaudefroy. Il s'agit d'un roman policier historique dont l'action se déroule au IVème siècle, à Alexandrie (où l'amour ne danse pas avec la nuit, faut pas croire), en pleine montée du christianisme et de l'intolérance religieuse. Le personnage principal, la philosophe Hypatie, est aussi l'héroïne du film Agora, qui ne se joue pas au cinéma de Colombes, rien que pour me faire rater mon effet. Le livre est sympa à lire, on y apprend plein de choses sur la vie là-bas (légèrement différent de Colombes, visiblement), mais aussi sur le contexte religieux de l'époque. Evidemment, vous allez acheter ce livre aux Caractères.

Publié dans Vie locale

Commenter cet article

veronique 15/01/2010 20:35


Je confirme, je suis plongee dans "les cathedrales du vide", c'est  genial (je ne trouve pas d'autre mot...).


Raphaële 12/01/2010 19:14


sans relation directe avec cet article mais puisque tu parles lecture : merci pour m'avoir fait découvrir Henri Loevenbruck, j'en suis à son 4eme livre et c'est vraiment très bien