Education politique

Publié le par Fabrice Guillet

Ecole-pour-tous.jpgL'autre jour, j'ai été surpris que dans un tract, un candidat aux élections législatives s'enorgueillissait d'être soutenu par tout un groupe de directeurs d'écoles et d'enseignants. Pourquoi ne font-ils pas des tracts valorisant les choix politiques des chauffeurs de bus, des maçons ou des aide-soignantes ?

Et j'apprends (à retardement) qu'un autre candidat, a organisé, lui un débat sur "l'avenir de l'école". Débat à Colombes, mais sans l'élue à l'éducation, qui ne soutient pas ledit candidat.

C'est d'autant plus curieux que les deux candidats dont j'ai parlé ne sont pas concurrents. En effet, celui du tract se présente sur la 1ère circonscription (nous, les gens du nord, avec Gennevilliers et Villeneuve), alors que le deuxième se présente au sud (plus Asnières). Pour le côté sale gosse, je pourrais dire que faire un débat sur la "réussite pour tous" est plus facile en centre-ville que dans les quartiers périphériques…

N'empêche, le vote des électeurs sensibles aux questions scolaires semble les intéresser. Sans doute plus que la formation aux métiers de maçon ou d'aide-soignant (pas forcément au féminin, d'ailleurs)…

Ah, et je ne résiste pas à l'envie, puisque j'en suis aux questions d'éducation, de féliciter cet autre candidat qui n'a pas hésité à oser (ou en l'occurrence à osez) la faute de français dans l'accroche de son tract. Ce devait être pour donner raison aux deux autres !

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sacrip'Anne 01/06/2012 15:30


J'ai un peu de mal avec ton découpage, pour être une Colombienne de l'extrême Nord (:D) qui touche à la fois Asnières et Gennevilliers, via son port !!


 


Il n'en reste pas moins qu'il y a, effectivement, de quoi débattre longuement de l'enseignement, des fameuses zones sensibles, des articulations entre les différents "acteurs" de la vie à
l'école, etc etc. Mais c'est curieusement seulement à l'heure de distribuer des tracts que ça vient sur la place publique, il me semble...