La place en crèche

Publié le par Fabrice Guillet

Oui, je rajeunis, je me disais qu'il me faudrait une place en crèche, je me sens très jeune, ce matin…
Bon, d'accord, il ne s'agit pas de moi.
Je vais vous raconter une histoire vraie. L'histoire se passe au printemps, dans la belle et riante ville de Colombes.
Il était une fois, donc, une jeune femme qui vient d'avoir un bébé. Prévoyante, elle a fait toutes les démarches auprès de la mairie pour faire une demande de place en crèche. Elle sait donc que la décision sera prise lors de la réunion d'une commission d'attribution, qui aura lieu un peu plus tard (fin mai si mes souvenirs sont bons).
Prévoyante toujours (et surtout lucide), notre jeune maman entame des démarches pour trouver une assistante maternelle pour son fils (car, oui, le bébé est un garçon).
Elle rencontre une dame qui lui semble très compétente et lui explique qu'elle ne peut prendre de décision ferme tant qu'elle n'a pas de réponse pour la place en crèche. L'assistante maternelle lui signale donc que d'autres familles l'ont contactée et qu'elle ne pourra attendre longtemps.
La commission s'est réunie plus de 15 jours auparavant, la maman sans nouvelle retourne au service de la petite enfance de la mairie pour demander des nouvelles. On lui répond alors qu'on ne peut pas lui répondre comme cela et qu'il faut qu'elle attende le courrier officiel.
Elle le recevra environ 15 jours plus tard, soit plus d'un mois après la réunion de la commission. Heureusement pour elle, ne voyant rien venir, elle avait décidé d'engager l'assistante maternelle. Sinon, elle se serait retrouvée fin juin sans personne et avec un train de retard sur les autres parents plus prévoyants.

J'ai suivi les différentes étapes du feuilleton, à l'époque. J'ai même dit à la maman qu'elle devrait signaler ces dysfonctionnements. Elle a alors fait une remarque pleine de bon sens : "je ne peux pas me plaindre, sinon je n'aurais jamais de place en crèche, soit pour cet enfant, soit pour ses éventuels frères et soeurs".

Voilà sans doute pourquoi rien ne change. On ne fait aucun effort pour traiter correctement des personnes qui ne peuvent pas s'en plaindre au risque de perdre leur mince espoir.
Déjà qu'on sait que l'attribution des places en crèche est très nébuleux (cette même maman a eu droit à cette phrase, de la part d'une voisine, ancienne élue : "c'est vraiment dommage qu'on ait perdu, avec moi, vous auriez eu votre place"), mais le délai de réponse et le flou entretenu sont franchement limites.

---

Comme je viens de l'écrire, j'ai eu le fin mot de l'histoire. En fait, il semblerait que le cas que j'ai relaté fasse plutôt partie des exceptions. Du genre "exception malheureuse", même… D'après Zineb Akharraz, adjoint au maire chargée de la petite enfance, il y a eu une série de dossiers qui sont passés dans une autre dimension (ça, c'est mon interprétation, disons qu'ils avaient disparu) après la commission de juin. Il a fallu environ 3 semaines pour que le service se rende compte qu'il y avait tous ces parents qui n'avaient pas encore reçu leur réponse négative.
On peut donc en conclure que c'est n'est pas le cas de tout le monde, pas le cas non plus à chaque commission.
autre point que je trouve positif : soit l'élue soit quelqu'un du service avait remarqué ce que je disais. Mon seul regret, c'est qu'ils n'aient pas trouvé le temps de répondre, parce qu'en attendant, j'ai un peu l'impression d'avoir dit du mal pour rien ! Sans compter les personnes oubliées de juin à qui on n'a rien expliqué et qui doivent raconter à tout le monde la même histoire que moi. Ca la fout mal ! surtout si ce n'est pas mérité !

Publié dans colomblog

Commenter cet article

Jérôme 21/11/2008 14:52

Disons que le commentaire sur le blog, dès lors qu'on laisse une URL, est déjà une forme de publicité (« regardez comme mon commentaire est spirituel ! Venez-donc lire mon excellente prose chez moi ! ») aussi j'avoue que je n'ai pas été choqué par la publicité d'Ahmed même si, en l'occurrence, il aurait plus faire quelque chose de plus « discret » genre « plus d'informations sur mon site ».
Pour en revenir au sujet, oui, la situation dans laquelle cette dame s'est retrouvée est embarassante, mais j'aurais bien aimé savoir sur quels critères elle aurait eu (ou pas) cette place promise par une « ex ».
Je crois que le clientélisme n'est pas le cœur du programme politique de Philippe Sarre !!!

olivier 20/11/2008 20:40

Hello Fabrice,
Chaud, ton blog depuis ton retour, celà nous avait un peu manqué, il faut le reconnaitre.
Je suis un peu étonné, connaissant Ahmed, de son manque de réflexion et de mesure; au delà des "moi, je" dénoncés par André, je note le "Philippe lui même m'avait dit ...".
Sur un sujet comme celui là, c'est usant.
Bon come back

Piaf2Colombes 19/11/2008 20:37

"Je n'ai même pas envie de me justifier" YAISSSSSE Smiley qui dit bravo. Comme tu le dis bien justement c'est toi le chef...au choix à bord ou d'abord ! ;-)

André 19/11/2008 16:23

Ahmed, a te lire, au fil de tes interventions, tu nous gonfle avec tes "moi je", "moi j'ai"," moi je suis" et na na na et na na na, je ne voudrais pas parodier un certain animateur de télé, Patrick S...mais si tu pouvais fermer ta gueule, ç'a nous f'rais des vacances. Bonnes vacances Ahmed
André

Fabrice Guillet 19/11/2008 16:50


C'est plus la peine, André, je l'ai fait taire moi-même !
Et oui, Ahmed, tu as l'honneur d'être le premier viré depuis le facho qui pourrissait ce blog au printemps 2006.
Et tu sais quoi ? Je n'ai même pas envie de me justifier !
Tu disais que tu copiais tes commentaires pour montrer au monde entier que tu étais censuré… Pas de souci, tu n'as qu'à publier les 2 que je viens de virer… AILLEURS !


Ahmed Beribeche 19/11/2008 14:20

Si le sujet ne concernait pas le domaine de mon association de parents d'enfants des crèches de Colombes: "Jour de crèche", je n'aurais pas laissé de commentaire afin de respecter ta volonté de prendre du recul. Ton recul aura été de courte durée, preuve que les décisions prises à la hâte ne sont jamais les bonnes.Enfin, je me réjouis pour tous ceux et celles qui t'ont soutenu dans ces moments de doutes.Je voudrais signaler que mon association a été reçu par la Mairie, elle regroupe des parents ayant ou en attente de place en crèche. J'ai eu l'engagement de Mlle Akkharaz que notre association sera présente lors de la prochaine commission d'attribution en mai prochain. Ainsi, les questions de transparence seront   au premier plan des préoccupations de la municipalité. Mettre fin aux pratique du passé est un point positif. Elle m'a confirmé ce que Philippe lui-même m'avait dit de vive voix, c'est une bonne chose d'avoir un interlocuteur avec qui discuter de certains problèmes.Dès à présent, on peut rejoindre cette association ( gratuité de l'adhésion) pour faire grandir l'idée que la petite enfance est l'affaire de tous. Venez nombreux retirer un bulletin pour faire valoir vos droits.http://jour-de-creche-a-colombes.over-blog.com/e-mail: jourdecreche@yahoo.fr

Fabrice Guillet 19/11/2008 14:31


Ahmed, tu es gentil, tu évites de me dire lesquelles de mes décisions sont bonnes ou mauvaises.

Et si tu veux faire de la pub pour présenter ton association, tu sais que l'éthique aurait voulu que tu me contactes d'abord au lieu de forcer la main dans les commentaires… C'est ce genre de
comportement qu'ont les personnes qui expriment du respect pour ceux qui publient ces lignes. Ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde…

Je ne veux pas évoquer ce que tu appelles mon "recul", ainsi que la façon dont je posterai des notes sur ce blog dans l'avenir. C'est moi le chef ici et je n'ai pas l'intention de me faire à
nouveau pourrir la vie (50 € par semaine, c'est déjà beaucoup à débourser !).
Je dis juste que j'ai hésité à fermer les commentaires. Je ne l'ai pas fait, mais je n'aurais aucun scrupule à procéder à la plus vile censure si des propos m'emmerdent.
Non mais !