Vade retro satanas (et toi aussi, Diabolo !)

Publié le par Fabrice Guillet

Juste pour dire  au salopard qui a laissé un commentaire détestable sur ce blog cette nuit qu'il n'a pas besoin de venir le reposter, je  serai ravi de le censurer !
Le texte en question était odieux  et aurait pu me valoir une plainte en justice pour l'avoir laissé, ne serait-ce que quelques heures… Donc, pas de répit dans la chasse aux horreurs !

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article

raskal 01/11/2007 14:10

L'était plutôt benêt, le Benoît!

Fabrice Guillet 01/11/2007 18:21

Il a cru passer inaperçu en prenant le prénom du dernier qui avait posté un commentaire, du genre "comme ça, on ne me verra pas, je vais pouvoir sortir n'importe quoi"…