Flashback

Publié le par Fabrice Guillet

Souvenez vous… Allez, faites un effort, fermez les yeux…
Bon, d'accord, on ne va pas remonter jusqu'à votre enfance, on va se contenter de revenir quoi, 3 ans en arrière ? La mairie décidait alors (ne m'embêtez pas sur la date, je ne la connais pas, j'ai dit 3 ans, mais bon…) d'installer une partie des "gens du voyage" de l'île Marante sur un terrain du Petit Colombes, à la limite de Nanterre, près de la maternelle des Cotes d'Auty et l'hopital de Nanterre.
Grands cris (politiquement orchestrés également, un candidat à la cantonale, qui n'a plus mis les pieds au Petit Colombes depuis lors, en avait fait son cheval de bataille) à l'époque, "houlala, ils vont nous voler nos poules !"… Enfin, je schématise, hein, parce que s'il y avait des poules, je ne mangerais pas de leurs oeufs pollués…
Ce week-end, je discutais avec "mes cobayes" sur la situation du Petit Colombes (c'était très sympa, d'ailleurs, merci !). Et ils me reparlent de cette histoire. En concluant : "ben finalement, ça se passe bien. On n'a rien à dire !".
Pour reprendre, sans trop dénaturer leurs propos, ce n'était pas tant la crainte de voir arriver ces nouveaux voisins qui les gênait que le fait qu'on les envoie précisément dans une zone déjà pas avantagée. Et ça, ça ne fait aucun doute, c'est un peu comme le tramway qu'on préfère ne pas voir passer dans les rues du centre, les gens du voyage, on imagine mal que la mairie ait pu vouloir les installer en plein centre ville (pourtant, ils auraient été super-bien, dans le "village" (vous savez, le truc renfermé, avec barrière et tout, qui vous fait comprendre que vous n'avez pas assez d'argent pour y entrer)).
Ceci dit, pour ne pas être injuste, je dois préciser que j'ai toujours entendu dire que le nouveau "camp" (c'est le terme ?) était bien conçu. Mais c'est peut-être aussi la preuve que quand on fait les choses bien, on peut arriver à des solutions qui plaisent à tout le monde. Même si elles faisaient peur à l'avance…

Publié dans Vie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article