Quel plateau !

Publié le par Fabrice Guillet

Je viens d'apprendre qu'une réunion publique aurait lieu au gymnase Charles Péguy le 6 juin (la veille de mon anniversaire, je précise pour ceux qui n'auraient pas encore acheté leur cadeau !).
Le plateau est vraiment impressionnant ! Vous pouvez avoir dans un même lieu Christine Boutin, Nicole Gouéta et Patrick Devedjian ! Ca fait rêver, non ? Il ne manque que la famille Balkany, Pasqua, Charles Millon et quelques autres personnalités connues pour leur ouverture d'esprit.
Et tout ça à Charles Péguy, aux pieds des Grèves… Drôle de choix…
Nan, quand même, y a pas à dire, on a de la chance ! Je suppose qu'une telle réunion aura lieu à guichets fermés et sur invitation. J'irais bien voir la tête des heureux spectateurs !

Publié dans Politique locale

Commenter cet article

Olivier CAMPS-VAQUER 03/06/2007 22:22

Réponse à abner : On peut toujours tout caricaturer et amalgamer. On peut toujours dresser des portraits "en creux" de tout-le-monde. C'est facile mais cela ne permet pas vraiment de faire avancer le débat démocratique. Je crois que le pire pour un homme (ou une femme) politique, c'est de n'avoir aucune conviction. Et, en approfondissant la question, on s'aperçoit que les positions des uns et des autres sont beaucoup plus nuancées que ce que la scène médiatique tente de nous faire croire. Les personnes que vous citez ont leurs convictions qui, apparemment, ne sont pas les vôtres. Respectez-les comme elles, j'en suis convaincu, respectent les vôtres.Réponse à raskal : Dont acte : c'est un euphémisme de dire que les résultats de la présidentielle sur Colombes n'étaient pas (comment dire !) excellents pour l'UMP. La question est : quel enseignement en tirer pour l'élection législative dans la 1ère circonscription (dans la 2ème, je mise sur AESCHLIMANN gagnant !) puis pour les municipales à Colombes, à Gennevilliers et à Villeneuve-la-Garenne. Quand je vois l'âpreté (le mot est faible) de la compétition que se livrent (à mort !) les Communistes et les Socialistes autour de la 1ère circonscription, je me dis que tout est possible, y compris l'éventualité d'une triangulaire au 2ème tour (PC, PS, UMP). Vous riez ? Je vous l'accorde, c'est peu probable, mais pas complètement exclu. Et reconnaissez que dans cette hypothèse, Véronique VIGNON, candidate UMP, aurait toutes ses chances. Vous continuez à rire ? Alors, réfléchissez aux 2 considérations suivantes : d'une part, le PC va tout faire pour essayer de sauver son groupe parlementaire à l'Assemblée Nationale et le siège de la 1ère du 92 est une clé importante de ce "sauvetage". Mais il y a plus crucial encore : la ville de GENNEVILLIERS, commune très riche comme chacun le sait, forteresse réputée imprenable du PC. Si le PC devait perdre la 1ère circonscription au profit du PS, nul doute que celui-ci tenterait de transformer l'essai l'année suivante aux municipales à GENNEVILLIERS. Etes-vous vraiment sûr que, perdu pour perdu, le PC va faire aussi facilement cadeau au PS de la clé de la forteresse ? Autrement dit, s'il était avéré que le PC devait perdre la 1ère circonscription (par exemple si le candicat du PC devait passer derrière celui du PS), il aurait possiblement beaucoup plus à perdre à la victoire du PS qu'à celle de l'UMP pour la 1ère circonscription. Mais enfin, tout cela n'est que conjectures. Réponse dans une semaine... A propos, tant pis pour le champagne, mais pour le pot, quand vous voulez, bien entendu ! :-)Réponse à Fabrice Guillet : la raison du choix de ce lieu ? c'est sur le territoire de la 1ère circonscription et la salle de réunion est suffisamment vaste pour accueillir tout-le-monde... De toute façon, tous les candidats doivent pouvoir aller partout. Disons que c'est peut-être plus une terre de mission pour l'UMP, mais pas de mission impossible... Surtout que la Municipalité n'a pas à rougir de ce qu'elle est en train de réaliser dans le quartier, même si on peut toujours faire plus et mieux. Je me rappelle qu'en 1998 (je crois), la précédente Municipalité avait organisé à Charles Péguy justement, un Conseil Municipal exceptionnel, pour protester contre l'insécurité et le trafic de drogue qui y sévissait. N'en était sorties que de belles exhortations et de stériles incantations, mais aucun résultat concret. Peut-être que la Droite à COLOMBES ne "vend" pas bien ses projets et réalisations à la population de ces quartiers. Y organiser des réunions n'est donc pas forcément une totale aberration ! Quant à Ségolène ROYAL dans le XVIème ou à Neuilly, comme elle n'habite pas très loin, ce ne sera en tous cas pas un problème de transport ! Mais, au-delà de cette boutade, je crois que le problème de Ségolène ROYAL, du PS et de la Gauche ne se limite pas aux "beaux quartiers". C'est dans tout le territoire national que le problème s'étend. Pour faire court, la Gauche est à l'aube d'une révision drastique de ses fondamentaux. Et de ce point-de-vue, la Droite a une petite longueur d'avance ! A propos, çà tient toujours pour le champagne de dimanche ? :-)

raskal 03/06/2007 11:40

Vous avez raison M. Camps Vaquer, la gauche n'a pas à se réjouir des résultats nationaux lors de la dernière présidentielle. Mon commentaire valait pour Colombes et c'est bien d'une voie d'eau qu'il s'agit pour l'UMP locale, où les résultats sont exactement à l'inverse des résultats nationaux pour cette élection. Quant au bureau de vote de Charles Péguy, où vos amis vont tenter de rassurer la mairesse et votre candidat, je n'aurais pas l'outrecuidance de vous rappeler les résultats tsunamiesques (je ne sais si l'adjectif existe mais il est imagé) de cette même élection.Effectivement, un seul mot d'ordre, attendons l'après élection. Il se pourrait bien que ce soit moi qui vous invite à prendre un pot. Ce sera une bière, je ne suis pas très champagne, ça me fait mal à la tête.

Fabrice Guillet 03/06/2007 17:51

Ceci dit… Si on fait abstraction de la personnalité des invités (qui ne sont mes préférés de la droite, je l'avoue), je serais curieux de connaître la stratégie menant à une telle réunion. S'il s'agit de faire revenir la politique dans le quartier des Grèves, j'applaudis des deux mains (oui, je sais, l'expression est idiote !)… Mais quand même, Raskal a raison de signaler que faire un meeting électoral dans un lieu aussi difficile… Je ne sais pas… c'est un peu comme si la seule réunion de campagne de Ségolène Royal avait eu lieu à Neuilly ou dans le XVIème arrondissement ! Il doit y avoir un sacré service d'ordre à l'entrée (et une sacrée claque importée, cela va de soi !).

abner 02/06/2007 20:46

Ce que je vois c'est :Boutin : anti avortement , anti pacs , anti homosexuels .Patrick Devedjian : ancien d'Occident Goueta : ancienne du RPF (RPF très proche du FN dans ses idées ) de Charles Pasqua, rejoint l'UMP et Sarkozy quand le vieux Charles se retire des affaires des Hautes Seine .On peut pas dire honnêtement que ce soient  des gens très "ouverts" d'esprit .  

Olivier CAMPS-VAQUER 02/06/2007 16:31

Chers amis, excusez-moi de troubler votre ambiance euphorique, mais il me semble que les fuites, les voies d'eau (pour ne pas parler les tsunamis !), c'est plutôt du côté du PS ou même de la Gauche en général qu'on l'observe aujourd'hui dans l'ensemble du pays.Mais vous avez peut-être raison : revenons à Colombes ! Je me promenais l'autre jour sur le blog de Philippe SARRE et j'y ai lu des propos particulièrement agressifs et haineux échangés... entre bloggers socialistes et communistes ! Si, si, allez voir... on en est pratiquement revenu aux doux temps des "rats visqueux", des "vipères lubriques" et des "social-traîtres" si cela vous rappelle quelque chose... Ambiance humaniste garantie ! Et il paraît que sur les marchés, c'est encore pire ! Il paraît que ces "partenaires" qui s'étripent joyeusement sous nos yeux formaient autrefois ce qu'on appelait l'Union de la Gauche" !Alors, dans tout çà, les prétendus problèmes de l'UMP colombienne... vous conviendrez que tout est relatif, n'est-ce-pas ?De toute façon, on en reparlera après les élections législatives... et même dans 10 mois ! :-)

raskal 31/05/2007 22:06

Faut croire que Goueta soit en grave perdition pour faire venir une telle brochette de lumières. Je ne sais pas cependant si l'idée de ce comité de soutien impromptu est une bonne idée au regard du résultat du vote de la présidentielle sur le quartier des grèves. A moins que l'objectif soit de couler définitivement l'actuelle mairesse de manière sournoise et machiavélique. voilà une manoeuvre politicienne qui ne m'étonnerait à peine mais là je suis déjà dans la politique fiction. Plus concrètement, je crois qu'ils essaient d'envoyer les rustines UMP pour boucher les fuites. Le problème pour l'UMP colombienne, c'est que ce n'est pas de fuites qu'il s'agit, c'est carrément la voie d'eau!